Accueil > On en parle > On en parle

Autotours

  • CRETE

    CRETE

  • USA

    USA

  • REUNION

    REUNION

  • IRLANDE

    IRLANDE

  • PORTUGAL de Porto à Lisbonne

    PORTUGAL de Porto à Lisbonne

Repérages

  • CRETE

    CRETE

  • LE NEPAL

    LE NEPAL

  • Autotour CANADA

    Autotour CANADA

  • AMSTERDAM

    AMSTERDAM

  • TANZANIE

    TANZANIE

Un conseil ?


Contactez votre conseiller

01 69 27 10 56

On en parle

A propos de la Dengue

Les premiers cas de dengue se sont déclarés sur l'île de La Réunion fin février. Depuis, l'épidémie s'intensifie. Voici les principales informations

 

1 - Quelle est la situation ?

Les cas de dengue se sont multipliés depuis le début de l'année à La Réunion. L'Agence régionale de santé de l'Océan indien a recensé 111 cas en l'espace de 8 semaines entre janvier et février, ce qui était déjà plus élevé que le nombre de cas relevés en 2017 (94 cas). Dans un communiqué publié le 17 avril, la préfecture de La Réunion fait état au total de 1 388 cas confirmés depuis le 1er janvier.

Le virus est particulièrement actif à l'ouest (Saint-Paul, Saint-Gilles-les-Bains, Le Port) et au sud (Saint-Pierre, Le Tampon). Le risque d'épidémie s'est accru en raison des conditions météorologiques : pluies et chaleur.

Des opérations de démoustification sont en cours sur l'île pour réduire les risques d'exposition aux piqûres de moustiques, vecteurs de la dengue.

2 - Est-ce dangereux ?

Selon l'Agence de Santé de l'Océan Indien, la dengue se transmet par une piqûre de moustique tigre et se manifeste par une fièvre "d'apparition brutale". Concrètement, il s'agit d'un virus de type grippal. D'autres symptômes comme des maux de tête, des douleurs articulaires et/ou musculaires ou encore des nausées et des vomissements peuvent aussi apparaître. Des éruptions cutanées et une soudaine fatigue peuvent également survenir.

A noter que dans 2 à 4% des cas, la dengue peut provoquer "une forme sévère caractérisée par des manifestations hémorragiques majeures, un état de choc et/ou la défaillance d'un ou plusieurs organes".

3 - Peut-on encore y aller ?

Oui. Il n'y a pas d'interdiction de voyager à destination de La Réunion. Néanmoins, des flyers sont apposés dans les aéroports et des recommandations orales à bord des avions sont données afin de sensibiliser les touristes. Surtout, la préfecture de La Réunion insiste sur la protection contre les piqûres de moustiques y compris au retour du séjour sur l'île, afin d'éviter une éventuelle transmission du virus à son entourage.

4 - Existe-t-il un vaccin ?

Il n'existe pas de vaccin à ce jour contre la dengue. Le laboratoire Sanofi tente d'en développer un mais il n'est actuellement pas autorisé sur le sol français ni en Europe. 

5 - Quelles précautions prendre ?

Pour limiter les risques d'infection, rien de mieux que la prévention ! Il vaut mieux utiliser des produits répulsifs et des diffuseurs pour repousser les moustiques et porter des vêtements longs. L'utilisation de moustiquaires est aussi recommandée, notamment pour protéger les bébés et les jeunes enfants.

Surtout, en cas d'apparition des symptômes énoncés ci-dessous, il est vivement conseillé de consulter rapidement un médecin.

Un numéro vert de prévention a été mis en place pour répondre à toute question au 0 800 110 000.

Source Tourhebdo du 19 avril 2018

 

2.5.0.0
Nathalie
« Retour